Johanne GUIDINI SOUCHE

Professeure de Lettres et conseillère municipale PCF (Parti Communiste Français) de Gardanne

« Je m’appelle Johanne Guidini Souche et j’ai déjà effectué deux mandats dans la majorité municipale. Je me suis occupée de la forêt puis du cinéma. Ces deux expériences ont été très enrichissantes, et comme de nombreux collègues, je suis fière du travail que nous avons effectué.

Si j’ai souhaité poursuivre avec Claude, c’est pour approfondir ce travail au service de la population toujours avec les mêmes convictions qui nous animent de justice sociale, de partage et de solidarité.

Ce qu’il y a de nouveau et qui me convainc particulièrement, c’est la méthode de construction collective de projet avec les bivéroises, les bivérois, les gardannaises et les gardannais. Claude Jorda et Alain Bannis avaient déjà opté pour cette démarche avec les conseils de quartiers ; mais aussi, Claude dans son mandat de conseiller départemental, avec les conseils de canton. .

 C’est donc révélateur d’un véritable état d’esprit d’équipe, d’un désir de partager les décisions, non de les imposer. C’est pourquoi nous souhaitons prendre ce fonctionnement comme modèle pour élaborer notre projet mais aussi comme modèle au sein des instances municipales afin de favoriser le dialogue et la concertation.

Impliquer davantage les habitantes et les habitants, les employé(e)s municipaux et les élu(e)s , c’est renforcer les liens fondamentaux qui nous unissent et permettre d’aller plus loin.
Et les réunions que nous avons déjà eues tout l’été confirment qu’ensemble nous croisons nos regards et nos points de vue, nous nous nourrissons de nos différences dans une agitation stimulante et constructive !
Et pour moi, c’est vraiment enthousiasmant et motivant d’écouter et d’être entendue, de prendre complètement ma place et mes responsabilités. En m’engageant dans cette démarche avec mes collègues élu(e)s, mes camarades er les citoyens du collectif, je me sens un véritable relais de l’expression populaire, cela donne tout son sens et toute sa force à mon implication. »

Joindre la discussion

Menu

Contact