Kamel BENDJEGUELLAL

41 ans

Je suis né à Givors, près de Lyon. Je suis arrivé à Gardanne en 2010. J’avais de la famille ici et, en plus,  il y avait du travail. Je suis chauffeur poids-lourd et je suis diplômé en droit.

Je suis devenu un militant politique à Gardanne.

C’est la ville qui a fait de moi un militant et je la remercie pour ça.

C’est ici que j’ai rencontré Ruffin et Là-bas si j’y suis, lors des Rencontres déconnomiques à Aix. Grâce à ça, j’ai été amené à militer dans plusieurs types de collectifs. Il y a eu Nuits debout en 2014.

La même année, je suis devenu le référent du journal Fakir dans les Bouches-du-Rhône.

C’est ce parcours là qui m’a donné envie de faire des études alors que j’avais arrêté l’école très tôt. J’ai fait 4 ans de droit à l’université. Je suis rentré à la France insoumise en 2016 et j’ai participé à la campagne de Ruffin à Amiens. Je suis devenu référent local en 2017. On a conduit plusieurs actions et celle dont je suis le plus fier c’est celle de Lidl Rousset, qui a été relayée à l’Assemblée Nationale. On a aidé Nicolas Sansonnetti dans son combat pour la reconnaissance du burn out, qui avait conduit son frère à se donner la mort sur son lieu de travail.

En tant que référent France insoumise localement, j’ai soutenu la candidature de Claude parce que c’est la personne qu’il faut pour Gardanne.

Il a une légitimité politique à travers son mandat au conseil départemental et il a une légitimité locale après 40 ans de participation à la vie associative de la ville.

Joindre la discussion

Menu

Contact