Lionel PARRINI

46 ans

Je suis né à Aix-en-Provence, trois jours après, je suis arrivé à Gardanne. J’ai vécu à Marseille, à Paris puis je suis revenu. J’ai fait un bac électrotechnique, une filière qui ne m’intéressait pas du tout. Je suis un « littéraire contrarié » et de fait, j’ai eu un parcours scolaire chaotique.

J’ai été objecteur de conscience ( premier engagement fort)  et, dans ce cadre, j’ai passé 17 mois à l’office municipal de la culture de Gardanne. J’ai vu des films d’art et d’essai, des spectacles pour enfants et adultes. Ce fut pour moi l’école de la deuxième chance : avoir pour tuteur le programmateur de la ville de Gardanne de l’époque a été formateur et salvateur.

Après cette belle expérience, je me suis retrouvé à la Centrale pendant 17 mois également. Drôle de rupture. Pourtant, là-bas, intra-muros, j’ai écrit une première pièce qui a été jouée en 1997 à Paris, au théâtre des 3 bornes, et j’ai décidé de démissionner pour vivre cette nouvelle aventure qui m’attendait. Aujourd’hui, je suis animateur et coach en écriture ainsi qu’auteur dramatique.

Mon parcours politique est lié surtout à la création. Mon regard politique a été façonné par l’art.

Je suis responsable de deux associations; on y aide à la création, production, diffusion d’œuvres artistiques, tous supports confondus.

A travers mes différentes activités, j’ai pu comprendre que les commandes qu’on fait aux artistes peuvent parfois être instrumentalisées… J’ai pu aussi constater que la façon dont une œuvre peut être réceptionnée impacte des questions politiques, et suscite parfois des débats éprouvants .

J’ai rejoint le collectif parce que j’ai confiance en Claude. Je le connais depuis l’école et parce que j’ai fait de l’athlétisme. C’est la personne pour qui je voulais voter.

Après, quand j’ai compris le principe du collectif, je me suis dit que j’allais pouvoir partager mon expérience du terrain en tant qu’artiste et acteur culturel.

Joindre la discussion

Menu

Contact