Scharihene KEBBATI

22 ans

Je suis née à Gardanne. J’ai fait des études (Bac +3) en marketing et gestion d’entreprise et je vais bientôt suivre une formation pour m’orienter dans la chanson.

Je me suis toujours sentie de gauche mais je ne me suis jamais réellement impliquée en politique. Par contre, je suis membre d’une association, à Marseille, qui organise des maraudes à Saint Charles. On distribue des repas et des produits sanitaires et, selon ce qui nous reste à la fin, on part sur des maraudes mobiles.

C’est des actions qui m’aident à me sentir utile, consciente et, finalement, humaine.

Je m’intéresse à l’injustice sociale d’une manière générale.

Je suis venue au collectif parce que mon oncle me l’a proposé et je me suis rendue compte que ça faisait du bien de rencontrer des gens qui avaient la même vision que moi. Je pensais que l’entraide, la solidarité, c’était des aspirations qui étaient plus portées par les jeunes et je me suis rendue compte que finalement, on était très nombreux à porter ces valeurs. Et on se sent écouté, c’est ça aussi qui fait la force de ce collectif.

Je n’aurais jamais pensé voir un candidat s’intéresser autant à nous. Il y a une bonne démarche, un bon esprit.

En fait, on a plus l’impression d’être dans une famille que dans un mouvement politique. Ca change complètement de l’image qu’on se fait de la politique. De base, je n’imaginais pas le mot politique avec ceux d’entraide et de solidarité et là, je découvre que c’est possible.

Joindre la discussion

Menu

Contact