50 ans

Je suis arrivé à Gardanne à l’âge de 6 ans. J’ai été scolarisé à Gardanne parce que c’était le seul endroit où on m’acceptait. A l’époque, l’école et le handicap, c’était très compliqué.

J’ai toujours voulu faire du sport. J’ai commencé par le basket et c’est comme ça que j’ai découvert le mouvement associatif et l’éducation populaire. Je suis passionné par l’athlétisme. Pour moi, le sport, c’est la liberté. Et puis, tout simplement, comme j’ai été empêché, j’ai voulu le faire. J’ai fait des marathons, j’ai découvert le monde grâce à ça et j’ai pu, du coup, observer les questions d’accessibilité dans beaucoup de pays.

Je suis élu depuis deux mandats. La commune a toujours été derrière moi pour m’aider à l’achat du matériel, les déplacements, etc. Il faut savoir qu’un fauteuil de course, ça coûte le prix d’une voiture.

Devenir élu, pour moi, c’était une manière de redonner aux autres ce que la société m’avait donné.

Je me suis occupé de la place des handicapés dans la ville et des infrastructures sportives. J’ai essayé d’améliorer l’accessibilité à Gardanne.

Venir au collectif, c’était un choix évident parce que c’était en cohérence avec mes idées.

Je crois aussi beaucoup aux personnes et c’est le groupe dans lequel je me suis reconnu, à travers nos histoires communes, nos manières de penser.

Joindre la discussion

Menu

Contact