LE HANDICAP

PRÉSENTATION

Certaines villes à l’avant garde, comme Grenoble et son agglomération, ont réussi le pari de l’accessibilité. Notre ville se doit de respecter la loi et faciliter la vie de toute personne en en situation de handicap.

RAPPEL DE LA LOI DU 11 FÉVRIER 2005

Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant.

La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005 apporte des évolutions fondamentales pour répondre aux attentes des personnes handicapées.

Le droit à compensation : La loi handicap met en œuvre le principe du droit à compensation du handicap, en établissement comme à domicile. La prestation de compensation couvre les besoins en aide humaine, technique ou animalière, aménagement du logement ou du véhicule, en fonction du projet de vie formulé par la personne handicapée.
La scolarité : La loi handicap reconnaît à tout enfant porteur de handicap le droit d’être inscrit en milieu ordinaire, dans l’école la plus proche de son domicile.
L’emploi : La loi handicap réaffirme l’obligation d’emploi d’au moins 6 % de travailleurs handicapés pour les entreprises de plus de 20 salariés, renforce les sanctions, crée des incitations et les étend aux employeurs publics.
L’accessibilité : La loi handicap définit les moyens de la participation des personnes handicapées à la vie de la cité. Elle crée l’obligation de mise en accessibilité des bâtiments et des transports dans un délai maximum de 10 ans.
Les Maisons départementales des personnes handicapées : La loi handicap crée les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). Elles exercent, dans chaque département, une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil des personnes handicapées et de leurs proches, d’attribution des droits ainsi que de sensibilisation de tous les citoyens au handicap.

LES PRIORITÉS

La loi du 11 février 2005 a permis des avancées concernant la prise en compte du handicap puisqu’elle impose un diagnostic.
Il est indispensable de définir des priorités et de prévoir un budget spécifique identifié.

L’enfance : accessibilité des toilettes à revoir d’urgence et dans un
cadre plus large, sensibiliser tous les enfants au handicap. Travailler à un accueil de qualité des enfants en situation de handicap. Réfléchir à une aire de jeux adaptés (aire de jeux inclusive).

Le sport : encourager la pratique sportive.

Accessibilité des bâtiments communaux (ex : le cinéma..), des magasins, circulation sur le cours qui malgré les aménagement reste encore imparfaite pour cause de malfaçon. Mettre en place une charte « ville handicap, ville accessible partout à toutes et tous »

L’emploi : veiller au respect des emplois réservés dans la commune et aider à l’insertion professionnelle.

L’habitat : faire procéder à un état des lieux des logements accessibles.

La mobilité : par des transports en commun adaptés

L’information : mettre en valeur les associations d’aides aux personnes atteintes de handicaps, ainsi que la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées)

Menu

Contact