QUELS SERVICES PUBLICS POUR GARDANNE ?

PRÉSENTATION

Il convient dans un premier temps de définir ce que l’on entend par «services publics ».
En effet, par définition, il existe plusieurs types de services publics :
– Services publics hospitaliers
– Services publics d’état
– Services publics territoriaux
Tenter de délimiter les compétences a son importance tant d’un point de vue financement qu’en termes de responsabilités de la commune.

L’ÉTAT DES LIEUX

Services publics hospitaliers
Peu concernés à Gardanne, puisque pas d’établissements publics hospitaliers, voir la problématique des EPHAD et établissements médicaux privés qui pourraient être subventionnés par la mairie

Services publics d’Etat
L’implantation de certains services publics sont de la compétence de l’Etat. Par choix politique, l’État peut décider de se désengager de certains services dans les territoires. Par exemple :
– Fermeture de la trésorerie de Gardanne remplacée par une antenne d’Aix sans service d’accueil au public
– Menace concernant le maintien de bureau de la poste
– Projet de fermeture de la gare, seul subsisterait un guichet automatique

Services publics territoriaux : Municipalité, Métropole, Département, Région ?
Ces différents échelons s’entrecroisent et certains services publics ne dépendent pas ou plus de la commune. La responsabilité peut également être partagée entre la commune, la région ou le département, par exemple pour les écoles.

La métropole, par la loi MAPTAM du 27 janvier 2014 exerce de plein droit des compétences renforcées, en lieu et place des communes membres et ceci dans plusieurs domaines :
– Le développement et aménagement économique
– Le social et culturel
– L’aménagement de l’espace métropolitain
– La politique locale de l’habitat
– La politique de la ville
– La gestion des services d’intérêt collectif
– La protection et mise en valeur de l’environnement et politique du cadre de vie

L’intégration de Gardanne à la métropole d’Aix-Marseille Provence a rebattu les cartes et certains secteurs ne sont donc plus de sa seule responsabilité décisionnaire (par exemple : le transport avec la question de la gratuité, la piscine, la décision de la création d’un camp des gens du voyage, ….)

À partir de mars 2020, la composition de la métropole changera :
– 240 conseillers métropolitains élus directement par les citoyens:

Marseille : 102
Aix : 17
Aubagne, Martigues, Salon et Istres : 5
La Ciotat, Marignane et Vitrolles : 4
Miramas : 3
Les Pennes, Allauch, Gardanne, et Pertuis : 2
Toutes les autres communes : 1

GARDANNE : LA COMBATIVE

Gardanne ne doit pas subir les transferts de compétences : agir, négocier, communiquer, exiger des compensations financières ou refuser les transferts ou suppression de services en associant la population.

Les Gardannais ont leur mot à dire et nous continuerons à dénoncer ou nous opposer aux réformes régressives gouvernementales. Sous prétexte d’économie, on assiste à un véritable désengagement de l’État qui supprime des pans entiers de la fonction publique d’État. Ces réformes placent alors l’usager loin d’un service qui devrait être le sien, il y a
donc rupture d’égalité de traitement.

Concernant les hôpitaux, même si la commune n’en héberge pas, un cadre de débats et discussions doit être proposé aux Gardannais pour ensuite porter leur voix.

Le service public reste le bien commun de tous, il doit être maintenu et défendu
Le gouvernement incite à la création de « Maisons France Service » ou MSAP (maisons de services au public) qui sur le papier regrouperaient plusieurs services d’État supprimés. Mais en plus du transfert du coût aux communes, ces « Maisons » ne répondront pas à la demande d’expertise sur les dossiers des usagers. En effet, ce ne seront pas forcément des fonctionnaires de ces administrations qui y travailleront, ce qui pose la question de la déontologie et du traitement égal de tous les usagers . En effet, des retours récents relatent plutôt une aide technique à la connexion internet plus qu’au traitement du dossier

• Exigeons pour les Gardannais, un maintien des services de pleines compétences et pas un service public au rabais
Au sein de la métropole, Gardanne doit faire entendre sa voix S’allier à d’autres communes peut être une piste pour peser lors des décisions du conseil de la métropole.
Les services publics de la commune sont les outils essentiels à la mise en œuvre de projets ou actions collectives décidés avec les citoyens. Des réorganisations de services municipaux seront certainement nécessaires pour répondre aux attentes des Gardannais.

Associer les services municipaux, les agents lors de rencontres
citoyennes (dans les quartiers ou plus largement) permettra de mieux
se comprendre et de tendre vers une réussite commune.

Menu

Contact