TRANQUILLITÉ PUBLIQUE ET BIEN VIVRE ENSEMBLE

PRÉSENTATION

La tranquillité publique, la sécurité sont des sujets sensibles. Chacun aura une perception personnelle, on parle d’ailleurs souvent de sentiment d’insécurité. Gardanne, tout comme les autres villes, n’est pas épargnée par la délinquance, les cambriolages, les incivilités.

Pour bien vivre ensemble, dans le respect de chacun, des règles de vie sont nécessaires et doivent être respectées.
Bon nombre de Gardannais sont en attente de propositions, le bien vivre ensemble est un enjeu fort et le ciment essentiel de la démarche du collectif citoyen Gardanne Biver.

ÉTAT DES LIEUX

Pour veiller sur la population, plusieurs intervenants :
une gendarmerie, une police municipale, des médiateurs, des conseils de quartiers, une participation citoyenne (voisins attentifs et solidaires), une maison du droit et du citoyen.

La maison du droit et du citoyen a été créée en 2002 par la municipalité de Gardanne, c’est en quelque sorte un service judiciaire de proximité qui apporte des solutions aux conflits de la vie quotidienne, aux problèmes liés à la complexité du droit, à la prévention de la délinquance et l’aide aux victimes. Ses missions sont assurées grâce à un partenariat actif et permanents entre associations et institutions. Elle propose une offre variée, spécialisée répondant aux attentes et aux besoins exprimés par la population qui sont revues chaque année lors de comités de pilotage.

Pour information 7339 justiciables ont été renseignés pour l’année 2018 (physique et téléphonique) ; 100 000 depuis 2002.

FOCUS SUR LE CLSPD

A Gardanne, le Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) est le lieu privilégié de concertation en matière de prévention et de sécurité au sens large du terme.
Il regroupe autour de ces problématiques : les élus, des services municipaux, les associations et des institutions, notamment l’Éducation nationale le Conseil régional et le Conseil départemental.

Il a pour mission la centralisation des informations relatives aux problématiques repérées en matières de tranquillité publique et de prévention de la délinquance sur le territoire et la mise en place d’actions concrètes et conjointes pour y remédier.

METTRE EN PLACE DES OUTILS POUR NOUER UN DIALOGUE CONSTRUCTIF AVEC LA POPULATION

• Continuer les marches exploratoires nocturnes en l’étendant à tous les quartiers.
• Continuer les cellules de veille éducative entre tous les membres du CLSPD, l’Addap 13, (association de médiation sociale et éducative) et l’inspection académique (écoles, collèges, lycées, École Charpak).
• La municipalité devra faire preuve de plus de vigilance envers la gendarmerie.
• Continuer les cellules de veille des bailleurs sociaux avec les bailleurs, ce qui permet d’aborder l’ambiance dans les quartiers, les problèmes d’encombrants, de véhicules ventouses et d’améliorer la vie des quartiers.
• Continuer et améliorer encore la cellule de veille de la piscine (qui doit être plus médiatisée).
• Poursuivre le travail de la récente mise en place d’une cellule municipale sur la radicalisation.

ALLER PLUS LOIN

• Lutte contre les discrimination et violences faites aux femmes : fiche spécifique du collectif.
• Valoriser et faire connaître la maison du droit.
• CLSPD : mettre en place une stratégie 2020-2025 (la dernière date de 2017).
• Réorganiser les services de police municipale en partenariat avec les agents :
– Par exemple avec une modification des horaires de travail plus en adéquation avec les événements de la vie de Gardanne (accompagnement piscine jusqu’au dernier train, animations estivales, nommer un référent par quartier, vraies missions d’ilotages).
• Créer un service «vie des quartiers» (budget participatif) permettant le rattachement d’un véritable service de médiateurs (actuellement la médiation dépend de la police municipale) piloté par un cadre de
la municipalité rattaché au cabinet du maire au service citoyenneté, vie des quartiers. Il pourra être décisionnaire pour tout ce qui concerne la médiation (pour accélérer la réactivité).
• Assurer la présence de la police municipale dans tous les quartiers (notamment à Biver).
• Étoffer le nombre des médiateurs, définir leurs missions pour un suivi plus actif.
• Renforcer l’équipe par un médiateur Addap.
• Nommer des médiateurs formés en milieu scolaire (style «grand frère»).
• Identifier un service dédié aux doléances des citoyens en lien avec les conseils de quartier donc une véritable participation citoyenne.
• Combattre les nuisances sonores, les rodéo-motos.
• S’attaquer au problème du stationnement gênant.
• Créer une patrouille «ville propre» : faire la chasse aux dépôts de poubelles anarchiques, aux déchets canins..
• Sensibiliser toutes les générations au tri des déchets et à la responsabilisation pour garder une ville propre.
• Remettre en place la prévention routière en milieu scolaire.
• Travailler à la faisabilité d’un site d’accueil des gens du voyage (compétence métropole).

A LA RÉFLEXION

• Caméra vidéo chasseur (dépôts sauvages)
• Vidéo protection : entrées et sorties de ville, rond-points, lieux publics

Menu

Contact